L’heure bleue et l’heure dorée sont des moments de la journée très prisés des photographes.  Leur nom fait référence à l’ambiance lumineuse particulière de ces instants du jour.

L’heure bleue est une période, que l’on appelle aussi « entre chien et  loup ».  Elle se situe soit en début de journée, juste avant l’aube, quand le soleil n’est pas encore levé mais que la nuit s’estompe, soit au crépuscule quand le soleil est couché mais que l’obscurité n’a pas encore gagné.  Le bleu du ciel est alors plus foncé et donne une intensité singulière aux photos.  Cette période est particulièrement appréciée par les photographes urbains ou d’architecture.  Entre le bleu profond du ciel et les lumières artificielles éclairant rues et bâtiments, les photos ont quelque chose de magique.  La couleur du ciel changeant rapidement, vous avez entre 15 et 20 minutes pour réaliser vos photos, une durée qui peut varier en fonction votre position géographique et de votre orientation.
Techniquement, il faut un peu de pratique pour pouvoir jouer correctement avec les paramètres de votre appareil, comme les iso (la sensibilité du capteur), la vitesse d’obturation ou l’ouverture pour ne pas avoir d’éclairages surexposé et de ciel sous-exposé, ou l’inverse.

L’heure dorée quant à elle se situe juste après le lever du soleil ou juste avant son coucher, quand il est bas sur l’horizon.  Ses rayons filtrés par l’atmosphère donnent des teintes chaudes nuancées de jaune, d’orange et de rose.  La période se prête particulièrement au portrait et à la photo de paysage.  En fonction du moment de la journée, le matin ou le soir, le rendu n’est toutefois pas tout à fait le même.  Un lever de soleil ne donnera pas le même résultat qu’un coucher de soleil, notamment à cause de l’humidité de l’air qui influera sur le l’ambiance de la photo.
Tout comme avec l’heure bleue, la lumière évolue rapidement, vous avez un peu moins d’une heure pour profiter de ce moment magique.  Là aussi, la durée peut légèrement varier en fonction de votre position géographique et de votre orientation.

Dans les deux cas, pour obtenir un résultat réellement bluffant, la technique du HDR peut être intéressante.  Le HDR, ou High Dynamic Range, est un procédé qui consiste à prendre des photos à des expositions différentes, une pour le ciel et une autre pour le sol par exemple et de les fusionner ensuite dans un logiciel. Il existe une pléthore de programmes qui offrent la fonction HDR, du gratuit au très cher, et ce ne sont pas forcément les plus onéreux qui donnent les meilleurs résultats.  Pour réaliser ce type d’image, un trépied est indispensable.  Cette technique ne convient pas au portrait.

Quelques conseils pour mettre toutes les chances de votre côté :

  • Utilisez un calculateur d’heures bleues et dorées. J’utilise régulièrement BlauTime, une appli gratuite, fiable et en français, disponible sur Android et IOS
  • Munissez-vous d’un objectif à focale standard ou grand angle (16, 24, 36 ou 50 mm) si vous faites du paysage
  • Surveillez la météo, avec un temps couvert n’espérez pas d’heure bleue ou dorée. Un ciel dégagé de tout nuage vous offrira de beaux dégradés, mais sans beaucoup de relief, à l’inverse, avec un ciel parsemé de beaux nuages comme des stratus, des cumulus et autres altostratus, vous aurez un ciel où les rayons viendront colorer les nuages de mille nuances pour un résultat impressionnant
  • Faites un repérage ! Il est important de connaître le lieu où la photo sera prise, vous pourrez décider des éléments que vous placerez à l’avant plan, réfléchir à votre composition et éviter les mauvaises surprises
  • Venez tôt, l’heure dorée dure environ une heure et l’heure bleue 20 minutes maximum et elles évoluent constamment. En fonction du moment où vous déclencherez, vous aurez des ambiances très différentes

L’heure bleue et l’heure dorée sont des instants magiques qui donnent au photographe la possibilité de créer de véritables tableaux, alors éclatez-vous !